Hydro to bury $60 million cable in forest; stonewalls DDO – November 2017

*** Article disponible en Anglais seulement

The Suburban

Hydro to bury $60 million cable in forest; stonewalls DDO

Dollard des Ormeaux residents were dismayed to learn last week that Hydro Quebec has proposed to protect nature by burying a high-tension line to carry up to 9.45 terawatt-hours of energy to the United States—but won’t do likewise on a line that it wants to push through the heart of their city.

“The government has decided to endorse and request that Hydro Quebec bury 18 km of the Northern Pass line to protect the forest, streams and animals,” Build it Underground DDO spokeswoman Lynette Guilbeau told The Suburban. “It’s incredibly unjust to bury a line in the forest but not in densely populated Dollard des Ormeaux and speaks to the inequity of how DDO has been treated throughout.”

Gilbeau also questioned how Hydro could state that it will cost just $60 million to bury 18 km of thick, electrical transmission cable in the woods, while insisting that it will cost $59 million to bury a mere 3 km stretch along the Salaberry strip in Dollard.

“Something doesn’t add up,” she said. “Why are they not even considering doing the same thing in a densely populated area?”

A year ago, Finance Minister Carlos Leitão told The Suburban that the Quebec cabinet had sent Hydro a decree “telling Hydro to put a priority on minimizing the increase in rates.”

Hydro Quebec spokeswoman Lynn St. Laurent reiterated that cost containment remains the provincially owned monopoly electrical energy provider’s top priority.

“The very important element to be understood is that we can’t bury cable everywhere in the province where people want us to,” she said in an interview.

St. Laurent contended the $60 million to bury Hydro’s line through the Eastern Townships to New Hampshire “won’t have any impact on tariffs. Electrical energy exports are financed in a different way, through export revenue, not by tariffs. Projects built to serve domestic needs, as is the case for DDO, have a repercussion on tariffs.”

The cost differential can be explained, in part, by different technical requirements of the two projects, she suggested.

“Three times the amount of cable is needed in Dollard compared to the Townships,” St. Laurent said. “The line in Dollard would need a redundant, twin pathway to ensure reliability and would need to be shielded by costly concrete blocks.”

 

Les citoyens de Dollard-Des-Ormeaux et St-Adolphe-D’Howard réclament un traitement juste et égal de la part du Premier Ministre Couillard – Novembre 2017

Le 28 Novembre 2017

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Les citoyens de Dollard-Des-Ormeaux et St-Adolphe-D’Howard réclament un traitement juste et égal de la part du Premier Ministre Couillard

Suite à l’annonce du gouvernement Couillard d’accorder l’enfouissement dans la forêt Hereford pour la portion québécoise du projet Northern Pass, le groupe citoyen Build it Underground DDO (BIUDDO – Construisez la Sous-Terre DDO) de Dollard-Des-Ormeaux et le Comité aviseur de St-Adolphe-D’Howard réclament un traitement juste et équitable à l’égard des projets d’Hydro-Québec qui touchent leur ville et municipalité respective.

Rappelons qu’au printemps dernier, le premier ministre Couillard s’était dit contre l’enfouissement en Estrie, principalement pour des questions de coûts. De plus, Hydro-Québec affirmait que la solution retenue était la plus acceptable pour la région et que, dans une perspective de développement durable, il était préférable que la ligne soit aérienne plutôt qu’enfouie dans des chemins existants de la forêt Hereford. Les pressions exercées par des groupes comme SOS Mont Hereford et Nature Québec, ainsi que par le ministre Luc Fortin et le député Guy Hardy, ont toutefois amené le premier ministre à revoir sa décision et exiger d’Hydro-Québec qu’elle enfouisse la ligne en Estrie sur 18 kilomètres et cela, au coût de 60 millions de dollars.

Depuis 2014, Build it Underground s’oppose à l’installation d’une ligne aérienne de transport de 315 kV de 3 kilomètres au cœur de sa ville densément peuplée. Elle a aussi remis en question, de façon répétée et rigoureuse, le coût du projet d’enfouissement évalué à 59 millions de dollars pour une distance de seulement 3 kilomètres.

Le groupe BIUDDO demande au gouvernement Couillard d’exiger d’Hydro-Québec qu’elle réévalue le coût de l’enfouissement des 3 kilomètres à Dollard-Des-Ormeaux et que cette ligne de transport soit construite sous terre.

Dans les Laurentides, Hydro-Québec estime également le coût de l’enfouissement à 59 millions de dollars mais cette fois, pour une distance de 10 kilomètres. Considérant qu’Hydro-Québec a été incapable de réduire de façon probante les impacts du projet du Grand-Brûlé sur le territoire de St-Adolphe-d’Howard, les maires de la MRC des Pays-d’en-Haut et le Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides – qui regroupe 7 MRC et plus de 70 municipalités – réclament unanimement l’enfouissement partiel de la ligne du Grand-Brûlé.

Le premier ministre Couillard ne peut plus ignorer une volonté aussi fortement et clairement exprimée des élus et de la population. Tout comme cela a été fait en août dernier à la suite de la tenue d’un point de presse à Québec en compagnie de la député de Québec solidaire Manon Massé, BIUDDO et le Comité aviseur de Saint-Adolphe demandent une intervention d’urgence du premier ministre afin qu’il accorde aux citoyens de ces deux ville et municipalité, un traitement juste et comparable à celui accordé aux gestionnaires de la forêt Hereford.

Hydro-Québec to more than double capacity of Montreal’s power grid – October 2017

Hydro-Québec to more than double capacity of Montreal’s power grid

Jacob Serebrin, Montreal Gazette
More from Jacob Serebrin, Montreal Gazette

*** Article disponible en Anglais seulement

Published on: October 18, 2017 | Last Updated: October 18, 2017 8:59 PM EDT

Éric Martel spoke with the Montreal Gazette on Wednesday after addressing members of the West Island Montreal Chamber of Commerce and the Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent–Mont-Royal.

Hydro-Québec is in the midst of completely replacing Montreal’s power grid, a process that will increase the amount of electricity available to the city by two and a half times.

The city’s electrical infrastructure is due for a replacement, said Éric Martel, the CEO of Hydro-Québec. Most of it was built in the 1950s or 1960s, though some of it dates back to the 1940s.

The replacement isn’t just aimed at dealing with the city’s current needs, but also anticipating future growth.

“It’s our job to make sure that the network, the grid, is not going to be something slowing down growth,” he said. “We’re building it for the next 40 to 50 years. We won’t need it tomorrow morning, but eventually we’ll definitely need that capacity.”

He said Hydro-Québec is about four years into the project, which could take up to 12 years.

Martel spoke with the Montreal Gazette on Wednesday after addressing members of the West Island Montreal Chamber of Commerce and the Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent–Mont-Royal.

“The world of energy right now, and electricity, is in transition,” he said. “People will start producing some of their electricity.”

Some may produce enough to sell electricity back to the grid.

That’s part of the reason the utility is interested in the idea of dynamic billing — the practice of charging different prices at different times of the day — because it will only be interested in buying that electricity at certain times of the day.

The transition will also require new software and control systems to go from producing power at 62 dams to having power flowing into the grid from thousands of locations.

Hydro-Québec wants to double its revenue over the next 15 years, but the opportunity to do that in Quebec is limited.

A big part of that growth plan involves exporting electricity to the United States.

While the federal government in the U.S. may be skeptical about international trade, unconcerned about climate change and in favour of coal to generate power, Martel doesn’t think it will affect Hydro-Québec’s export plans

“We have to understand that the states are the ones doing the procurement of the electricity,” Martel said. In New York Sate and the states of New England, Hydro-Québec’s main customers in the U.S., “there’s still a very strong commitment to renewable energy.”

Hydro-Québec is currently bidding on contracts in New York and Massachusetts to build transmission lines that would increase its ability to sell electricity to those states.

In the future, the utility plans to look farther afield, eyeing international acquisitions in areas where the company can leverage its expertise in hydroelectric power generation and high voltage transmission.

 

 

Bulletin- Volume 2 – Octobre 2017

NOTE: Plusieurs hyperliens sont présents dans ce bulletin, SVP cliquez sur les liens soulignés pour avoir le détail complet…

Bienvenue au bulletin d’informations Build it Underground DDO (BIUDDO) concernant les activités de notre groupe au cours des derniers mois. Il y a eu beaucoup de développements significatifs:

Action judiciaire devant la Régie d’Énergie par BIUDDO

Le 14 juillet 2017, l’avocat de BIUDDO Me. Ricardo Hrtschan a présenté notre cas devant la Régie D’Énergie. Les motifs de cette action reposent sur une technicité juridique concernant la consultation initiale du public sur le projet de Poste Saint-Jean Hydro-Québec.

Me. Hrtschan a soutenu que les centaines d’habitants de la zone touchée de DDO, dont certains se trouvaient à près de 18 mètres de la ligne proposée, n’ont jamais été informés des audiences publiques de la Régie qui leur auraient permis d’exprimer leurs préoccupations. Ces préoccupations comprennent la dépréciation de la valeur des propriétés, les risques éventuels pour la santé et les impacts environnementaux.

En substance, la demande légale de révision de la décision de la Régie stipule que la Régie de l’Énergie n’a pas respecté le droit des citoyens d’être entendus sur une questi on qui aff ecte grandement leur vie en ne leur donnant pas accès à des audiences équitables. La décision de la Régie est contre la primauté du droit et est illégale.

La Régie d’Énergie est censée rendre une décision dans les 90 jours suivant l’audience. À ce jour, notre équipe juridique n’a pas encore reçu le verdict de la Régie.

Vous pouvez comparer les 2 dossiers sur le site de la Régie…

La demande originale, telle que déposée par Hydro Québec en 2015, et où on peut remarquer l’absence totale de dépositions des Intervenants (nous, la population de DDO). Dans ce dossier le Demandeur est Hydro Québec/TransÉnergie.

La demande de révision, déposée par BIUDDO, et là on peut remarquer qu’il y’a un contenu dans toutes les rubriques incluant les Intervenants (Hydro Québec/TransÉnergie) car  BIUDDO est  le Demandeur dans ce dossier.

Prochaine Élection Municipale

L’équipe BIUDDO aimerait profi ter de cette opportunité pour remercier les conseillers Zoe Bayouk et Morris Vesely pour leur soutien indéfectible à l’équipe BIUDDO. Ils ont travaillé sans relâche avec l’équipe BIUDDO et ont consacré d’innombrables heures à cette cause.

N’oubliez pas de voter le 5 Novembre. Assurez-vous que votre voix est entendue!

http://zoebayouk.com/

https://www.facebook.com/MorrisVesely/

S’unir à d’autres juridictions combattant Hydro-Québec

Au cours de la dernière année, l’équipe de BIUDDO a continué de travailler en étroite collaboration avec trois autres groupes de citoyens québécois qui luttent contre les projets proposés par Hydro-Québec dans leurs juridictions. Les 3 groupes de citoyens sont: Citoyens Sous Hautes Tensions (Cantons-de-l’Est), Comité aviseur St-Adolphe (dans les Laurentides) et SOS Mont Hereford (Cantons-de-l’Est).

L’objectif de cette alliance est d’attirer davantage l’attention sur le projet Poste Saint-Jean en s’alignant sur un plus grand nombre de citoyens et de montrer au gouvernement que leurs décisions unilatérales ont un impact profond sur de nombreux résidents et que les habitants de la Province ne sont pas entendus.

En Octobre, les membres de l’équipe BIUDDO ont assisté à une réunion du Comité aviseur de Saint-Adolphe D’Howard et présenté le projet Poste Saint-Jean aux résidents de Saint-Adolphe. Lors de cette rencontre, notre équipe a été informée que plusieurs semaines auparavant, Manon Massé, de Québec Solidaire, a présenté une motion à l’Assemblée Nationale du Québec afin d’examiner les projets de St. Adolphe et de Hereford pour des solutions souterraines. Québec Solidaire a reçu le soutien du CAQ et du PQ. Cependant, la motion a été rejetée par les Libéraux.

Le résultat de cette réunion est que BIUDDO et ces autres groupes de citoyens prévoient une sorte d’action conjointe au cours du mois à venir. De plus, nous nous regroupons pour la couverture de la presse et des médias de nos projets respectifs. BIUDDO met à profit l’expérience et la portée médiatique de ces autres groupes pour maximiser l’exposition du projet Poste Saint-Jean.

BIUDDO croit qu’il est impératif que nous continuions à maintenir le projet dans la presse. Avec des élections Provinciales dans un an et des sondages récents montrant le mécontentement des électeurs envers les Libéraux, nous devons continuer à faire pression à travers la presse et les actions collectives avec d’autres groupes de citoyens.

Plus d’informations à venir sur les actions collectives proposées.

Incorporation à but non lucratif

L’équipe BIUDDO a fait une demande pour devenir un organisme sans but lucratif. Une fois cela terminé, BIUDDO commencera à approcher la communauté pour obtenir des dons financiers afin de financer les poursuites judiciaires que nous intentons contre Hydro-Québec et le Gouvernement.

Appel à l’aide

Nous pourrions utiliser l’aide de citoyens et de professionnels. Plus précisément, nous pourrions utiliser l’aide d’un ou de plusieurs avocats qui seraient intéressés à nous aider dans le processus judiciaire. Nous pourrions également utiliser l’aide de bénévoles qui peuvent s’engager à 4 heures par mois à l’appui de nos actions continues.

Restez connecté avec BIUDDO. Vous pouvez voir les nouveautés sur notre site Web à www.biuddo.ca, consultez-nous sur Facebook (Construisez-la sous terre / Build it Underground), ou envoyez-nous un courriel à contact@biuddo.ca

Nos salutations

L’équipe BIUDDO

Elections 2017 Dollard Des Ormeaux

Position des candidats sur le projet Hydro Quebec Poste Saint-Jean

Candidate 2017 Position regarding new HQ
315 Kv lines DDO
Position of mayor
M. Alex Bottausci
(Outgoing from another position)
Depuis le début, je voulais que Hydro enterre les câbles, à leurs frais.

Le 14 mars 2017, l’actuel maire a adopté une résolution contre laquelle j’ai voté. La résolution obligerait nos résidents à payer directement une facture de 40 millions de dollars. Je crois qu’avec un nouveau leadership à la mairie, nous pourrons travailler avec Hydro ainsi qu’avec nos élus aux niveaux provincial et fédéral pour enterrer les câbles Hydro et ne pas transférer le coût à nos résidents.

Si Hydro procède avec le projet, je vais m’assurer que les résidents seront proprement rémunérés par Hydro.
email : October 9, 2017 8:45 AM

M. Raman Chopra After almost 20 years in the real estate business, I have negotiated hundreds of
deals. I know how to negotiate and that skill will be a great asset to city hall.
Montreal Gazette Published on: October 4, 2017 | Last Updated: October 4, 2017 8:03 AM EDT

Je crois que c’est la Régie de l’énergie et la seule chose nous pouvons faire maintenant, c’est attendre. Quand je serai élu comme maire, je serai en veille avec les citoyens qui ont été affecté.Je suis entièrement d’accord avec la position des membres de « Build It Underground » et fera tout ce qui est en mon pouvoir pour vous soutenir.
email : 10-10-2017

M. Edward Janiszewski
(Outgoing from this position)
The Quebec government has approved the overhead pylon project.
Montreal Gazette Published on: October 4, 2017 | Last Updated: October 4, 2017 8:03 AM EDT

Our council speaks for the city, and we clearly stated that we request an underground installation. I will continue to support an underground installation, and recommend it to the newly elected council, should I win the election.
Ed
email : 10-10-2017

Mme Isabel Maicas Citizens not affected by the power lines told me that if Dollard helped these residents in this situation, they would expect, in turn, that the city helped them with their own concerns. One example is the citizens that saw their house evaluations diminished and overall quality of life reduced by the construction of a four-storey condominium building at the corner of Roger-Pilon St. and Sources Blvd. In other words, citizens are looking for balance and respect for all citizens. My position is that burying power lines is long overdue, in any residential area, period. I would participate in any meetings with Hydro-Québec to add weight to the long overdue good practice of burying any Hydro lines in residential areas.
Montreal Gazette Published on: October 4, 2017 | Last Updated: October 4, 2017 8:03 AM EDT
Position of councillor | District 1 (1)
Mme Zoe Bayouk
(Outgoing from this position)
I have been your councillor for many years and have witnessed how Hydro Quebec has the power to impose its decisions. This project, in its present format, is unacceptable. The burial of the high-tension wires is the only acceptable solution for our citizens. We must continue the pressure, from all angles, to change the mindset of the decision-makers and the government.
Zoe Bayouk
Councillor, District 1
M. Laurence Parent Not available
Position of councillor | District 2 (2)
M. Errol Johnson
(Outgoing from this position)
Not available
Position of councillor | District 3 (3)
Mme Shama Chopra Not available
M. Mickey Max Guttman
(Outgoing from this position)
Not available
Position of councillor | District 4 (4)
M. Jamie Benizri Not available
M. Herbert Brownstein
(Outgoing from this position)
Not available
Mme Catherine Thomas Not available
Position of councillor | District 5 (5)  
M. Simon Sadeh Not available
M. Morris Vesely
(Outgoing from this position)
I am committed to the underground solution with every breath in me.
We must continue to fight with everything and anything at our disposal,as long as the pylons are not in place.
Being opposed to 315KV lines running thought the heart of our town is wrong. As long as the poles are not up, I know I’m on the right side of this issue. Build underground.
The issue is not more complicated than that, very simple in fact
Morris
M. Robert Wiseman Not available
Position of councillor | District 6 (6)  
Mme Valérie Assouline As a mother of young children, as well as a longtime resident of our beautiful city of Dollard-des-Ormeaux, my view on this Hydro-Quebec project is that the burial of the high tension power lines is the best solution both for the health of our citizens and for the aesthetics (which impacts the value of the neighbouring homes). As a good corporate citizen, HQ should take this opportunity, as they are replacing the whole power station and supporting infrastructure, to have a global vision for the future, as well. I definitely stand behind the initiative to lobby Hydro to bury the power lines and think of the overall impact on our population: we are, after all, their stock holders, as it is a monopolistic State entity, and we should be as much a part of the decision-making process as the costs/profits’ side of the equation.
Looking forward to add my voice on the City Council to open the dialogue with Hydro-Quebec on this matter.
Warmest regards,
Valerie Assouline
Avocate
SOS-AVOCATS inc
Email : 02-11-2017
M. Peter Prassas
(Outgoing from this position)
Not available
Position of councillor | District 7 (7)
M. Ryan Brownstein Not available
M. Salomon Sam Gabbay Not available
M. Pulkit Kantawala Not available
Position of councillor | District 8 (8)
Mme Colette Gauthier
(Outgoing from this position)
Not available
M. Byron LeBlanc Not available
M. Bill Pagonis Not available

Bulletin- Volume 1 – Juillet 2017

Bienvenue au premier bulletin d’information sur les activités de Build It Underground (BIUDDO) au cours des derniers mois. Nous poursuivons toujours nos efforts pour faire réévaluer le projet Poste Saint-Jean d’Hydro Québec (qui devrait élargir la sous-station Saint-Jean et construire une ligne aérienne de transmission haute tension 315 kV au coeur densément peuplé de DDO le long du corridor De Salaberry). Depuis 2014, BIUDDO a soutenu que la ligne de transmission proposée de 3 km devrait être construite sous terre. Nous n’avons pas ralenti nos actions et nous travaillons constamment pour tous les résidents de DDO concernés. Voici nos dernières informations:

Site Web BIUDDO

Nous avons annoncé notre nouveau site biuddo.ca. Nous mettons à jour les informations en cours. Veuillez visiter régulièrement!

Processus judiciaire contre le projet Hydro-Québec

Le 7 juin 2017, BIUDDO, représenté par Me Ricardo Hrtschan de l’entreprise Colby-Monet, a engagé une procédure devant la Régie de l’Énergie pour obtenir le droit d’être entendu au sujet du projet Poste Saint-Jean d’Hydro-Québec.

Bien que la Régie de l’Énergie ait approuvé le projet, les documents juridiques déposés par l’avocat de BIUDDO soutiennent que les centaines de résidents vivant dans la zone touchée de DDO, certains d’entre eux à moins de 18 mètres de la ligne proposée, n’ont jamais été correctement informés des audiences publiques de la Régie qui leur auraient permis de faire part de leurs préoccupations. Ces préoccupations comprennent la dépréciation de la valeur immobilière, les risques possibles pour la santé et les impacts environnementaux. Essentiellement, la demande légale pour la révision de la décision de la Régie stipule que la Régie de l’Énergie n’a pas respecté les droits des citoyens d’être entendu sur une question qui affecte grandement leur vie en n’accordant pas l’accès à des auditions équitables et, par conséquent, La décision de la Régie est contraire à la règle de la loi et est illégale.

Après des tentatives répétées mais infructueuses pour convaincre la Régie de l’Énergie et le Gouvernement d’accepter la construction souterraine de la ligne, BIUDDO a institué la première étape des procédures judiciaires afin de respecter les droits des citoyens de DDO.

En réponse à ces actions judiciaires, la Régie D’Energie a accordé une audience à BIUDDO le 14 juillet 2017. Me Hrtschan se prépare pour cette audition conjointement avec l’équipe BIUDDO.

Procédures judiciaires concernant la dépréciation de la valeur foncière des propriétés

En Mai 2017, l’équipe BIUDDO a accueilli une réunion pour les résidents de DDO afin de discuter des ramifications sur la valeur de nos propriétés de l’installation aérienne proposée pour la ligne 315kV. Plus de 200 résidents ont assisté à la réunion. L’équipe juridique de BIUDDO de Colby Monet a également assisté avec nos responsables élus de DDO. Le conseiller Morris Vesely a ouvert la séance. Les conseillères Zoe Bayouk et Collette Gauthier été en attendance aussi. Par la suite le maire Ed Janiszewski a indiqué à la population que la Ville de DDO demeure présente dans les efforts du groupe et aidera financièrement aussi.

Lors de cette réunion, Me Hrtschan et les membres de l’équipe BIUDDO ont expliqué que nous construisons un deuxième cas judiciaire concernant les dévaluations de propriété. Ce ne sera pas un recours collectif. Plutôt, les propriétaires individuels seront des demandeurs uniques contre Hydro-Québec et le gouvernement du Québec.

Chaque propriété a une valeur de marché unique et sera affectée différemment, en fonction de sa proximité avec la nouvelle ligne de transmission aérienne et des pylônes de support. Agir en tant que groupe, avec des demandeurs individuels, nous permettra de regrouper les frais juridiques et de nous défendre plus efficacement contre les actes unilatéraux d’Hydro Québec.

Au cours des mois de Mai et Juin, nos membres d’équipe sont allés de porte à porte pour recruter des demandeurs. À ce jour, 153 résidents ont signé en tant que demandeurs avec un autre groupe de 23 envisageant de participer à cette action. Pour plus d’informations sur la façon de vous inscrire à cette action légale, accédez la section «Comment participer» de notre site Web www.biuddo.ca

BIUDDO travaille avec d’autres juridictions lutte contre Hydro Québec

Au cours de la dernière année, l’équipe de BIUDDO a forgé de fortes alliances avec 3 autres groupes de citoyens québécois qui luttent contre les projets proposés d’Hydro-Québec dans leurs juridictions. Les 3 groupes de citoyens sont: Citoyens Sous Hautes Tensions (Cantons-de-l’Est), Comité aviseur St-Adolphe (dans les Laurentides) et SOS Mont Hereford (Cantons de-l’Est). L’objectif de cette alliance est d’attirer plus d’attention sur le projet Poste Saint-Jean, en nous alignant sur un plus grand nombre de citoyens et en montrant au Gouvernement que leurs décisions unilatérales ont un impact important sur de nombreux résidents et que les voix des habitants de la Province ne sont pas entendus.

Le 27 juin, Québec Solidaire a tenu une conférence de presse à l’Assemblée nationale et a publié un communiqué de presse conjoint de nos quatre groupes et a demandé au gouvernement de revoir ces projets controversés. Vous pouvez voir la conférence de presse ici.

Couverture médiatique de BIUDDO

Nous continuons de travailler pour empêcher l’installation aérienne de la ligne 315kV dans les médias. La couverture récente de la presse comprend une histoire en page titre dans The Suburban ainsi qu’un article de Cité Nouvelles.

Nous avons besoin de plus de bénévoles

Nous pourrions utiliser l’aide de bénévoles qui peuvent s’engager 4 heures par mois dans nos actions continues.

Restez branché à BIUDDO. Vous pouvez voir nos dernières informations sur notre site Web à www.biuddo.ca, consultez-nous sur Facebook (Construisez-la sous terre/Build it Underground), ou envoyez-nous un courriel à contact@biuddo.ca

Bon Été

Nos salutations

L’équipe BIUDDO

4 projets défaillants à Hydro-Québec : Manon Massé demande au ministre d’agir (Mise à Jour 11 Juillet 2017)

La députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques et porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a interpellé, mardi, le ministre responsable d’Hydro-Québec, Pierre Arcand, concernant 4 projets défaillants d’Hydro-Québec : Northern Pass, Saint-Jean, Grand-Brûlé-dérivation St-Sauveur et de la Chamouchouane-Bout-de-l’Île.

« Pendant que le PDG d’Hydro-Québec, Éric Martel, prétend que tout va bien dans le meilleur des mondes à la société d’État, 4 projets controversés de lignes aériennes à haute tension causent des problèmes majeurs dans les communautés visées. Les citoyens, les élues et les groupes régionaux et environnementaux s’opposent de plus en plus férocement à ces projets qui menacent les paysages, la biodiversité, de même que des aires protégées. Malheureusement, Hydro-Québec, tout comme le gouvernement, refuse toujours de les entendre. S’il est vrai que nous sommes « maître chez nous », ils doivent à tout le moins accepter la demande de rencontre des communautés concernées et trouver une solution acceptable pour tous. Les préoccupations de ces individus sont justes et loin d’être des caprices comme veut le laisser entendre Éric Martel et Pierre Arcand ! » a tonné Manon Massé en point de presse à l’Assemblée nationale.

 

Québec solidaire estime qu’en tant que leader mondial en hydroélectricité, le Québec devrait être l’exemple à suivre en termes de normes pour le développement du réseau hydroélectrique. Or, la pression de performance que met Québec sur la société d’État ne permet pas de mettre en place les meilleures pratiques et nous condamne à construire les lignes comme on le faisait dans les années 1960.

 

« Pour ajouter l’insulte à l’injure, il est de notoriété publique que Hydro-Québec, avec la complicité du gouvernement, a accepté d’enfouir les lignes aux États-Unis, où la société a des contrats d’exportation, alors qu’il refuse catégoriquement la même chose aux Québécois et aux Québécoises. C’est indécent qu’on déroule le tapis rouge pour nos voisins américains, mais refuse de rendre la pareille aux communautés québécoises. J’invite Éric Martel, du haut de sa tour d’ivoire, à se rappeler qu’il travaille pour le bénéfice de la population du Québec et non pour engranger toujours plus de profits. », estime Mme Massé.

 

Manon Massé rappelle que seulement cette année, le gouvernement a encaissé ,sans se gêner, 1.4 milliard de dollars en trop perçus par Hydro-Québec directement des poches des contribuables. « Cette somme pourrait être réaffectée à la mise en œuvre des solutions pour ces 4 projets. Si les bénéfices de Hydro-Québec sont pour l’ensemble de québécois, il n’est pas normal que tous les coûts environnementaux, sociaux et économiques ne soient pas aussi assumés par tous », de conclure Manon Massé.

Dernières Nouvelles (Mise à jour 7 Juin 2017)

 *** Communiqué de Presse (pour publication immédiate)

 Première action en justice des citoyens de Dollard Des Ormeaux contre le projet d’Hydro Québec

Le 7 Juin 2017, le groupe de citoyens BIUDDO (Construisez-la Sous Terre DDO – www.biuddo.ca), représenté par Maître Ricardo Hrtschan de la firme Colby-Monet, a initié des procédures en justice devant la Régie de l’Énergie afin de se faire entendre à l’égard du projet d’expansion du Poste Saint-Jean et de la construction d’une ligne de transport à haut voltage aérienne de 315kV sur un parcours de 3 km à travers une zone urbaine à haute densité du boulevard de Salaberry.  Dès 2014, BIUDDO a soutenu que cette ligne de transport devait être construite sous terre.

Malgré l’approbation de la Régie de l’Énergie du projet, le dépôt de l’action en justice soutient que des centaines de citoyens de Dollard Des Ormeaux qui avoisinent le projet de construction, certains a moins de 18 Mètres de la ligne de transport, n’ont jamais été correctement informés des audiences de la Régie de l’Énergie qui leur auraient permis d’exprimer leurs opinions quand à la dépréciation de la valeur de leurs propriétés, des risques possibles sur la santé ainsi que de l’impact sur l’environnement.  De fait, l’action en justice demande la révision de sa décision sur la base que la Régie de l’Énergie n’a pas respecté les droits des citoyens de DDO d’une audition équitable sur un projet qui a des répercussions majeures sur leur vies rendant la décision illégale en vertu de la règle de droit.

«On n’est pas contre le projet de construction d’un tel projet pour les besoins futures de l’Ouest de l’Ile en énergie, ni même d’une construction de transport sous terre le long du même trajet. Nous demandons que la Régie de l’Énergie révise le projet en prenant en considération les vrais impacts financiers – les couts relies en compensation des pertes en valeurs mobilières ainsi que les impacts sur l’environnement.  Hydro Québec se présente comme un chef de fil mondial en matière de production et distribution d’électricité avec un profit de près de 3 Billions de dollars en 2016.  Il est impensable, de nos jours, que ce “chef de fil” puisse proposer d’ériger des tours de 52 Mètres en proximité immédiate de maisons dans un quartier résidentiel à haute densité» selon les propos de la parte parole de BIUDDO Lynette Gilbeau.

Malgré des efforts soutenus, auprès de la Régie de l’Énergie et du Gouvernement du Québec, d’accepter de construire la ligne sous terre, BIUDDO s’est retrouvé sans autres options que de commencer par une première action en justice afin d’exprimer les droits des citoyens de DDO.

 contact@biuddo.ca