Bulletin- Volume 1 – Juillet 2017

Bienvenue au premier bulletin d’information sur les activités de Build It Underground (BIUDDO) au cours des derniers mois. Nous poursuivons toujours nos efforts pour faire réévaluer le projet Poste Saint-Jean d’Hydro Québec (qui devrait élargir la sous-station Saint-Jean et construire une ligne aérienne de transmission haute tension 315 kV au coeur densément peuplé de DDO le long du corridor De Salaberry). Depuis 2014, BIUDDO a soutenu que la ligne de transmission proposée de 3 km devrait être construite sous terre. Nous n’avons pas ralenti nos actions et nous travaillons constamment pour tous les résidents de DDO concernés. Voici nos dernières informations:

Site Web BIUDDO

Nous avons annoncé notre nouveau site biuddo.ca. Nous mettons à jour les informations en cours. Veuillez visiter régulièrement!

Processus judiciaire contre le projet Hydro-Québec

Le 7 juin 2017, BIUDDO, représenté par Me Ricardo Hrtschan de l’entreprise Colby-Monet, a engagé une procédure devant la Régie de l’Énergie pour obtenir le droit d’être entendu au sujet du projet Poste Saint-Jean d’Hydro-Québec.

Bien que la Régie de l’Énergie ait approuvé le projet, les documents juridiques déposés par l’avocat de BIUDDO soutiennent que les centaines de résidents vivant dans la zone touchée de DDO, certains d’entre eux à moins de 18 mètres de la ligne proposée, n’ont jamais été correctement informés des audiences publiques de la Régie qui leur auraient permis de faire part de leurs préoccupations. Ces préoccupations comprennent la dépréciation de la valeur immobilière, les risques possibles pour la santé et les impacts environnementaux. Essentiellement, la demande légale pour la révision de la décision de la Régie stipule que la Régie de l’Énergie n’a pas respecté les droits des citoyens d’être entendu sur une question qui affecte grandement leur vie en n’accordant pas l’accès à des auditions équitables et, par conséquent, La décision de la Régie est contraire à la règle de la loi et est illégale.

Après des tentatives répétées mais infructueuses pour convaincre la Régie de l’Énergie et le Gouvernement d’accepter la construction souterraine de la ligne, BIUDDO a institué la première étape des procédures judiciaires afin de respecter les droits des citoyens de DDO.

En réponse à ces actions judiciaires, la Régie D’Energie a accordé une audience à BIUDDO le 14 juillet 2017. Me Hrtschan se prépare pour cette audition conjointement avec l’équipe BIUDDO.

Procédures judiciaires concernant la dépréciation de la valeur foncière des propriétés

En Mai 2017, l’équipe BIUDDO a accueilli une réunion pour les résidents de DDO afin de discuter des ramifications sur la valeur de nos propriétés de l’installation aérienne proposée pour la ligne 315kV. Plus de 200 résidents ont assisté à la réunion. L’équipe juridique de BIUDDO de Colby Monet a également assisté avec nos responsables élus de DDO. Le conseiller Morris Vesely a ouvert la séance. Les conseillères Zoe Bayouk et Collette Gauthier été en attendance aussi. Par la suite le maire Ed Janiszewski a indiqué à la population que la Ville de DDO demeure présente dans les efforts du groupe et aidera financièrement aussi.

Lors de cette réunion, Me Hrtschan et les membres de l’équipe BIUDDO ont expliqué que nous construisons un deuxième cas judiciaire concernant les dévaluations de propriété. Ce ne sera pas un recours collectif. Plutôt, les propriétaires individuels seront des demandeurs uniques contre Hydro-Québec et le gouvernement du Québec.

Chaque propriété a une valeur de marché unique et sera affectée différemment, en fonction de sa proximité avec la nouvelle ligne de transmission aérienne et des pylônes de support. Agir en tant que groupe, avec des demandeurs individuels, nous permettra de regrouper les frais juridiques et de nous défendre plus efficacement contre les actes unilatéraux d’Hydro Québec.

Au cours des mois de Mai et Juin, nos membres d’équipe sont allés de porte à porte pour recruter des demandeurs. À ce jour, 153 résidents ont signé en tant que demandeurs avec un autre groupe de 23 envisageant de participer à cette action. Pour plus d’informations sur la façon de vous inscrire à cette action légale, accédez la section «Comment participer» de notre site Web www.biuddo.ca

BIUDDO travaille avec d’autres juridictions lutte contre Hydro Québec

Au cours de la dernière année, l’équipe de BIUDDO a forgé de fortes alliances avec 3 autres groupes de citoyens québécois qui luttent contre les projets proposés d’Hydro-Québec dans leurs juridictions. Les 3 groupes de citoyens sont: Citoyens Sous Hautes Tensions (Cantons-de-l’Est), Comité aviseur St-Adolphe (dans les Laurentides) et SOS Mont Hereford (Cantons de-l’Est). L’objectif de cette alliance est d’attirer plus d’attention sur le projet Poste Saint-Jean, en nous alignant sur un plus grand nombre de citoyens et en montrant au Gouvernement que leurs décisions unilatérales ont un impact important sur de nombreux résidents et que les voix des habitants de la Province ne sont pas entendus.

Le 27 juin, Québec Solidaire a tenu une conférence de presse à l’Assemblée nationale et a publié un communiqué de presse conjoint de nos quatre groupes et a demandé au gouvernement de revoir ces projets controversés. Vous pouvez voir la conférence de presse ici.

Couverture médiatique de BIUDDO

Nous continuons de travailler pour empêcher l’installation aérienne de la ligne 315kV dans les médias. La couverture récente de la presse comprend une histoire en page titre dans The Suburban ainsi qu’un article de Cité Nouvelles.

Nous avons besoin de plus de bénévoles

Nous pourrions utiliser l’aide de bénévoles qui peuvent s’engager 4 heures par mois dans nos actions continues.

Restez branché à BIUDDO. Vous pouvez voir nos dernières informations sur notre site Web à www.biuddo.ca, consultez-nous sur Facebook (Construisez-la sous terre/Build it Underground), ou envoyez-nous un courriel à contact@biuddo.ca

Bon Été

Nos salutations

L’équipe BIUDDO

4 projets défaillants à Hydro-Québec : Manon Massé demande au ministre d’agir (Mise à Jour 11 Juillet 2017)

La députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques et porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a interpellé, mardi, le ministre responsable d’Hydro-Québec, Pierre Arcand, concernant 4 projets défaillants d’Hydro-Québec : Northern Pass, Saint-Jean, Grand-Brûlé-dérivation St-Sauveur et de la Chamouchouane-Bout-de-l’Île.

« Pendant que le PDG d’Hydro-Québec, Éric Martel, prétend que tout va bien dans le meilleur des mondes à la société d’État, 4 projets controversés de lignes aériennes à haute tension causent des problèmes majeurs dans les communautés visées. Les citoyens, les élues et les groupes régionaux et environnementaux s’opposent de plus en plus férocement à ces projets qui menacent les paysages, la biodiversité, de même que des aires protégées. Malheureusement, Hydro-Québec, tout comme le gouvernement, refuse toujours de les entendre. S’il est vrai que nous sommes « maître chez nous », ils doivent à tout le moins accepter la demande de rencontre des communautés concernées et trouver une solution acceptable pour tous. Les préoccupations de ces individus sont justes et loin d’être des caprices comme veut le laisser entendre Éric Martel et Pierre Arcand ! » a tonné Manon Massé en point de presse à l’Assemblée nationale.

 

Québec solidaire estime qu’en tant que leader mondial en hydroélectricité, le Québec devrait être l’exemple à suivre en termes de normes pour le développement du réseau hydroélectrique. Or, la pression de performance que met Québec sur la société d’État ne permet pas de mettre en place les meilleures pratiques et nous condamne à construire les lignes comme on le faisait dans les années 1960.

 

« Pour ajouter l’insulte à l’injure, il est de notoriété publique que Hydro-Québec, avec la complicité du gouvernement, a accepté d’enfouir les lignes aux États-Unis, où la société a des contrats d’exportation, alors qu’il refuse catégoriquement la même chose aux Québécois et aux Québécoises. C’est indécent qu’on déroule le tapis rouge pour nos voisins américains, mais refuse de rendre la pareille aux communautés québécoises. J’invite Éric Martel, du haut de sa tour d’ivoire, à se rappeler qu’il travaille pour le bénéfice de la population du Québec et non pour engranger toujours plus de profits. », estime Mme Massé.

 

Manon Massé rappelle que seulement cette année, le gouvernement a encaissé ,sans se gêner, 1.4 milliard de dollars en trop perçus par Hydro-Québec directement des poches des contribuables. « Cette somme pourrait être réaffectée à la mise en œuvre des solutions pour ces 4 projets. Si les bénéfices de Hydro-Québec sont pour l’ensemble de québécois, il n’est pas normal que tous les coûts environnementaux, sociaux et économiques ne soient pas aussi assumés par tous », de conclure Manon Massé.

Dernières Nouvelles (Mise à jour 7 Juin 2017)

 *** Communiqué de Presse (pour publication immédiate)

 Première action en justice des citoyens de Dollard Des Ormeaux contre le projet d’Hydro Québec

Le 7 Juin 2017, le groupe de citoyens BIUDDO (Construisez-la Sous Terre DDO – www.biuddo.ca), représenté par Maître Ricardo Hrtschan de la firme Colby-Monet, a initié des procédures en justice devant la Régie de l’Énergie afin de se faire entendre à l’égard du projet d’expansion du Poste Saint-Jean et de la construction d’une ligne de transport à haut voltage aérienne de 315kV sur un parcours de 3 km à travers une zone urbaine à haute densité du boulevard de Salaberry.  Dès 2014, BIUDDO a soutenu que cette ligne de transport devait être construite sous terre.

Malgré l’approbation de la Régie de l’Énergie du projet, le dépôt de l’action en justice soutient que des centaines de citoyens de Dollard Des Ormeaux qui avoisinent le projet de construction, certains a moins de 18 Mètres de la ligne de transport, n’ont jamais été correctement informés des audiences de la Régie de l’Énergie qui leur auraient permis d’exprimer leurs opinions quand à la dépréciation de la valeur de leurs propriétés, des risques possibles sur la santé ainsi que de l’impact sur l’environnement.  De fait, l’action en justice demande la révision de sa décision sur la base que la Régie de l’Énergie n’a pas respecté les droits des citoyens de DDO d’une audition équitable sur un projet qui a des répercussions majeures sur leur vies rendant la décision illégale en vertu de la règle de droit.

«On n’est pas contre le projet de construction d’un tel projet pour les besoins futures de l’Ouest de l’Ile en énergie, ni même d’une construction de transport sous terre le long du même trajet. Nous demandons que la Régie de l’Énergie révise le projet en prenant en considération les vrais impacts financiers – les couts relies en compensation des pertes en valeurs mobilières ainsi que les impacts sur l’environnement.  Hydro Québec se présente comme un chef de fil mondial en matière de production et distribution d’électricité avec un profit de près de 3 Billions de dollars en 2016.  Il est impensable, de nos jours, que ce “chef de fil” puisse proposer d’ériger des tours de 52 Mètres en proximité immédiate de maisons dans un quartier résidentiel à haute densité» selon les propos de la parte parole de BIUDDO Lynette Gilbeau.

Malgré des efforts soutenus, auprès de la Régie de l’Énergie et du Gouvernement du Québec, d’accepter de construire la ligne sous terre, BIUDDO s’est retrouvé sans autres options que de commencer par une première action en justice afin d’exprimer les droits des citoyens de DDO.

 contact@biuddo.ca